Un ténu phare [C1_E28]

Publié le 2 avril 2021

Un ténu phare [C1_E28]

par | 2 Avr 21 | 0 commentaires

Galerie

Amorce

Asyden, Seneth, Wytchwethyl et les deux frères Chenad et Rhéore cachent les corps des anachorètes trucidés au sous-sol du phare, réfléchissent à leurs options.

S’enfuir par l’eau qui s’infiltrent sous le phare ? Mais il faudrait déblayer, et se confronter aux anguilles du golfe. Se cacher dans ce tunnel bouché qui les contient à peine ? Mais c’est un risque d’asphyxie et ils pourraient être piégés. Tenter une sortie ? Par le rez-de-chaussée ? Par la fenêtre du premier étage ? Sans garantie. Et une douzaine d’anachorètes forme maintenant un arc de cercle face à la porte d’entrée.

Au deuxième étage, un golem de pierre bloque la montée au dernier niveau. Impassible, impassable jusqu’à ce que Léon ne s’approche de trop près et subisse l’effet d’un sortilège de Lenteur, après quoi Léon est ralenti dans son vol pendant une minute et le golem s’immobilise à nouveau, protégeant l’escalier en face. Sans alternative, le groupe patiente.

Helinda et Miho mangent une ration quand, soudain, elles se retrouvent quelques heures dans le futur, au moment même où les autres aventuriers finissent leur repos court dans des circonstances inconfortables. Des anachorètes leur demandent de convaincre les occupants du phare de se rendre à leur justice. Ils sous-entendent que leur sort pourrait être moins clément et lié à celui des deux femmes en cas d’échec, de réponse tardive ou d’entourloupe.

Elles s’enquièrent de la situation et il est décidé qu’Helinda tente d’intercéder en leur faveur auprès du maître Raoul Nicodemos, dans son monastère. Elle plaide pour une résolution pacifique et la possibilité pour les invités de prendre un bateau et partir. Il refuse une conclusion aussi inconséquente tant qu’il ignore ce qu’il est advenu de l’équipe sensée les déloger du phare dans lequel ils sont entrés par effraction, au risque de mettre à mal son autorité sur les villageois de l’île qui pourraient y voir deux poids deux mesures à un jour à peine de la mort de Marque-Page.

Raoul donne sa parole à Helinda qu’il n’attentera pas à leur vie sans preuve et qu’il laissera les innocents choisir l’exil à condition qu’ils se rendent immédiatement et sans violence. Cette solution est choisie. Avertis, les aventuriers se livrent. Leurs armes les plus longues ou tenues en main leur sont temporairement confisquées et ils sont conduits jusqu’au monastère où Miho sait déjà qu’il contient au sous-sol des geôles…

Amorce (suite)

A travers fenêtres, lucarnes, vitraux et meurtrières, à la lueur du soleil couchant de 5 à 7, à celle des torches de 7 à 9, d’autant plus que le ciel commence à se voiler de nuages épais. Un par un et sans un mot. Ce n’est pas un interrogatoire mais un dépouillement, par deux anachorètes en habits noirs, prudents mais non craintifs, avares en paroles et avides d’objets dissimulés, et en présence de Raoul Nicodemos, et d’un grand costaud au crâne tondu et aux yeux rieurs et écarquillés que le maître des lieux  présente comme étant Turbo un apprenti désavoué mais qu’il a souhaité retenir à son service.

Armes, armures puis gourdes et sacs à dos disparaissent pendant que Raoul invoque la nécessité d’une justice égale et proportionnelle, aux yeux des résidents, celle d’une punition qui doit être exemplaire. Il se perd un moment en digressant sur la loyauté sans faille des anachorètes, leur excellent entraînement et les cadeaux qui leur sont faits en échange de leur service ; chacun, par exemple, peut se voir attribuer le nécessaire pour ses missions : une tenue complète, des armes, des artifices, voire un bateau.

En ces instants, il n’y a qu’à subir et obéir : vingt autres anachorètes stoïques sont entre la cellule où vous êtes dépouillés, puis vêtus d’un simple linge gris, et le vestibule qui marquerait le seuil et une fuite du monastère. A Miho est confiée la charge de conserver vos biens dans son vestiaire, à l’exception de l’armure d’ombre. Elle n’assiste pas aux entretiens, se retrouve congédiée et une couchette est à sa disposition à l’étage. On lui conseille de partager le souper en silence avec les autres anachorètes.

D’abord, les sangdragons. Tous, y compris Helinda. Elle a plaidé pour la cause de ses compagnons, elle partagera leur sort. Ils sont ensuite envoyés dans une suite de cachots au sous-sol. Le plus grand est pour vous tous, quelques autres sont déjà occupés. Humains, demi-humains, villageois, anachorètes ratés, malades, endoloris pour la plupart. Wytchwethyl  ne reçoit que le traitement du silence. Raoul ne lui adresse pas un mot et se contente de l’observer. Asyden est malmené une fois les sais de Raph trouvés sur lui.

Une fois, le maître hausse la voix, pour signifier à Seneth qu’il ferait bien de calmer son serpent volant ou il sera abattu en plein vol. Quand le yuan-ti a revêtu sa tenue de bagnard, lui aussi est emmené dans un couloir conduisant jusqu’aux cellules où ses compagnons l’attendent. Turbo ferme à clef derrière Seneth et lui dit…

 » Tu es en enfer, petit. Et moi, je suis le diable ! « 

Ennemi / Objet

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation

Baguette d’immobilisation

Objet merveilleux, rare

Cette baguette possède 4 charges. Tant que vous la portez, vous pouvez utiliser une action pour dépenser 1 de ses charges et lancer un sort d’immobilisation de créature.

Choisissez une créature artificielle que vous pouvez voir et à portée. La cible doit réussir un jet de sauvegarde de Sagesse ou être paralysée pendant une minute.

À chaque fois qu’elle subit des dégâts, la cible peut effectuer un nouveau jet de sauvegarde de Sagesse avec avantage. En cas de réussite, le sort prend fin.

Le DD du jet de sauvegarde du sort est de 14.

La baguette récupère 1d4 charges dépensées chaque jour au lever du soleil. Si vous dépensez la dernière charge de la baguette, elle tombe en poussière et est détruite.

 

Prix : environ 1000 po.

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 4 =


Le Vœu d’Hansel [C1_E33]

Le Vœu d’Hansel [C1_E33]

La patience de Raoul et des villageois s’amenuisent… 33ème partie de La Geste de Sang-Froid, campagne de jeu de rôle D&D5e.

lire plus
Rêves d’ailleurs

Rêves d’ailleurs

Ce monde ne suffit pas. Explorez-en d’autres, conquérez leurs nations, affrontez leurs dangers avec ou contre d’autres joueurs, soyez vous-même ou un autre. Dés, crayons, cartes à jouer et votre imagination sont vos armes.

lire plus

Justin Drama

Expériences Collaboratives

A propos

JDrama Coaching, Consulting et Doctoring, la solution à vos besoins de stratégie en présence vidéo sur Internet, et à vos envies de spectacle vivant humoristique et participatif.

Share This