Seigneurs, dames et messieurs,

Nous allons vous conter une chanson des temps modernes : la légende de Vox Machina.

 

Ce qui suit entre crochets est une traduction de TVTropes.

[

Le jeu était à l’origine prévu pour une seule séance développée par Matthew Mercer en tant que cadeau d’anniversaire pour Liam O’Brien en 2013. Cependant, il a été si bien accueilli par le groupe (dont la plupart n’avait jamais joué à D & D) qu’il est devenu un jeu régulier joué à leur rythme depuis plus d’un an et rassemblant plus de joueurs en chemin. Finalement, Matt a été invité à diffuser le jeu sur le canal Web Geek & Sundry, créant ainsi la série que nous connaissons sous le nom de Critical Role. Alors que le jeu original était joué avec le système de jeu Pathfinder, Critical Role a vu le groupe se convertir à une version autonome de Dungeons & Dragons (5th Edition).

Critical Role lancé sur Geek & Sundry en 2015 et est devenu son plus gros tirage, se révélant un succès immédiat en raison des grands noms derrière lui et du charme du spectacle lui-même. L’émission a suscité un immense engouement et a inspiré de nombreuses personnes à essayer Donjons & Dragons pour la première fois, en montrant à quel point le jeu sur table peut être amusant et imaginatif. Il a même été crédité d’avoir joué un rôle important dans la résurgence de Dungeons & Dragons ces dernières années.

En juin 2018, Critical Role a transféré la production dans son studio nouvellement acquis et a lancé ses propres chaînes Twitch et YouTube, ainsi que plusieurs nouvelles émissions dérivées. En février 2019, les acteurs ont annoncé qu’ils s’étaient officiellement séparés de Geek & Sundry, à l’amiable, pour gagner en latitude.

]

 

Tout commence il y a presque six ans quand, pour célébrer son anniversaire, l’acteur vocal/réalisateur Liam O’Brien souhaite organiser une partie du jeu de rôle auquel il n’a plus joué depuis l’enfance. Ce même jour est également l’anniversaire de Laura Bailey, autre actrice vocale essentiellement connue pour ses voix dans Dragon Ball Z. Ils décident d’organiser une partie ensemble avec l’aide de meilleur ami du premier, Sam Riegel, comédien enfant à Broadway en son temps devenu depuis acteur vocal et réalisateur, et le conjoint de la seconde, Travis Willingham, acteur vocal (jeu vidéo, dessins animés).

Ils se retrouvent dans un domicile en compagnie d’autres acteurs, à ce moment simplement des relations distantes de travail, parmi lesquelles le meneur de jeu Matthew Mercer, sa concubine Marisha Ray, et deux de ses amis : Orion Acaba et Taliesen Jaffe, ce dernier étant également un enfant de télévision (vous avez peut-être vu un blond angélique dans les années 80, c’est lui). Enfin, l’actrice Ashley Johnson (Avengers, Blindspot) complète l’équipe.

Sam Riegel, Laura Bailey et Travis Willingham n’ont jamais joué de leur vie.  Ashley Johnson guère plus. Les autres jouent de temps à autre. Au-delà de leurs talents d’acteur, c’est surtout le plaisir de jouer entre amis qui crée le dynamisme de groupe. Ils jouent irrégulièrement des dimanches entiers, entre dés et pizzas, prennent rapidement goût au jeu et s’attachent à leurs personnages.

Le décès de Pike Trickfoot, interprété par Ashley Johnson, est une tragédie hors caméra.

Un jour, Felicia Day, alors directrice de Geek & Sundry et pionnière dans ce type de divertissement, lance l’idée de diffuser sur Internet des parties de Donjons & Dragons dont la maison mère vient de sortir une nouvelle édition, améliorée et simplifiée, davantage sujette à interprétation, dans tous les sens du terme.

Le 24 juin 2015, le premier épisode est diffusé. L’équipe elle-même ne croit pas dépasser les 4-5 épisodes. Qui regarderait des adultes, pour certains parents, jouer à un jeu de rôle pendant 3 heures ? Aujourd’hui, cet épisode, disponible sur YouTUBE, de qualité … disons « on débute », compte près que 10 millions de vues.

Ashley Johnson est rarement présente, ayant une carrière télévisuelle à succès à New York (ils vivent tous dans le Grand Los Angeles). Orion Acaba quitte l’équipe après 27 épisodes. Mais la machine est lancée. Ils sont envahis de fan arts, de cadeaux. Les sponsors se bousculent. Les épisodes durent 4 puis 5 heures. Ils sont suivis par 40 000 puis 60 000 spectateurs en direct. Ils tournent un générique en costumes, puis deux, puis trois. Ils invitent d’autres acteurs, des amis, des écrivains. Les participants vivent, à travers leurs personnages, une foule d’émotions, rient à chaque épisode, et parfois pleurent. Des romances voient le jour chez les personnages, chez les spectateurs.

L’épisode 69, faisant suite au décès d’un des personnages principaux interprété par Taliesen Jaffe, établit un record d’audience.

La première campagne de Vox Machina se termine après 115 épisodes diffusés en direct tous les jeudis à 19 heures (heure de Los Angeles, 3 heures du matin en France) Ce dernier épisode est diffusé le 19 octobre 2017.

Après une petite pause et quelques séances indépendantes, une deuxième campagne commence le 11 janvier 2018. Elle est toujours en cours.

 

Aujourd’hui, Ashley Johnson a un BAFTA, Sam Riegel a un EMMY award (il a sa statuette dorée). La première joue via Skype sur Internet, avec des parties qui se terminent à l’heure où elle doit commencer sa journée de tournage. Le second, qui n’y connaissait rien, est vu comme un expert, et ses blagues, ses promotions publicitaires et parodies musicales sont pour beaucoup dans le succès de l’émission. Marisha Ray et Matthew Mercer sont mariés, la mariée a surmonté un stress post-traumatique, la marié a surmonté un complexe d’imposture. Laura Bailey fait collection de dés à jouer et est vue comme la preuve qu’on peut être une femme belle, à succès grâce à sa compétence et jouer à Donjons & Dragons, les trois à la fois ! Liam O’Brien a surmonté des événements tragiques (infirmité, décès) dans sa vie grâce aux amitiés forgées.

 

Mais ce sont des acteurs vocaux, habitués à enregistrer les voix de personnages qui ne sont pas les leurs pour des studios qui ne sont pas les leurs au cours d’histoires qu’ils ne maîtrisent pas. Alors Sam Riegel et Travis Willingham travaillent à trouver un studio intéressé par mettre leur légende en images. Les interlocuteurs se montrent frileux, peu désireux d’investir dans des personnages de jeu de rôle. Ils lancent alors l’idée d’un financement participatif.

Leur idée est : « nous avons un peu d’argent par notre propre compagnie. Si des spectateurs réguliers ou des amateurs de jeu de rôle acceptent de mettre au bout, nous pourrons financer 2 épisodes de 22 minutes d’une histoire inédite de leur groupe initial d’aventuriers. »

Il leur faut 750 000€ (environ 650 000 €). La minute de dessin animé coûte cher. La campagne de financement est lancée le 05 mars 2019. Elle doit durer 45 jours.

12 heures suffisent pour financer l’intégralité. Un tel succès n’étant pas prévu, du moins aussi rapide, ils décident de tenter de financer une série entière retraçant une partie des aventures jouées en direct sur Internet.

2 semaines plus tard, aujourd’hui, ils ont obtenu 10 fois plus de promesses de dons que nécessaire, soit 7.5 millions de dollars US, de quoi dessiner 8 épisodes sur les 10, avec une foule de bonus et cadeaux pour les contributeurs.

A l’heure actuelle, il y a 55 660 contributeurs et il reste 31 jours avant la fin. Si le gros des contributeurs vient des Etats-Unis, il y a des néo-zélandais mais aussi des non-anglophones (Bénélux, Scandinavie). Avec un don de 20$, je suis un des rares français. Il leur manque environ 1.3M pour filmer toute la série. Impensable ne serait que 15 jours avant.

Nombreux sont les messages d’affection et de remerciements dans les deux sens. Des spectateurs vers les acteurs et vice versa. Les journaux nationaux commencent à en parler, les studios d’animation commencent à se dire qu’ils ont raté le train.

 

Telle est la légende de Vox Machina.

Tel est le pouvoir du jeu de rôle comme jeu et comme expression théâtrale.

Share This